Facteurs infectieux

Une cause bactériologique

On réfléchit également, concernant la maladie de Crohn, à des facteurs qui pourraient être infectieux, et donc liés à l’apparition de certaines bactéries en particulier. En effet, certains de ces micro-organismes pourraient être à l’origine de symptômes tels que des diarrhées extrêmement aiguës, qui pourraient être attribués à une maladie de Crohn. Cependant, avec un traitement antibiotique approprié, on peut faire disparaître ces symptômes, ce qui bien sûr, n’est pas aussi simple avec la maladie de Crohn. Les recherches s’intensifient en revanche à ce propos, même si l’on n’a pas encore mis le doigt sur un micro-organisme, bactérie, toxine ou virus qui pourrait déclencher de manière radicale la maladie de Crohn. De temps en temps, les chercheurs pensent avoir mis le doigt sur le bon micro-organisme, cependant, ces conclusions passent rapidement.

 

bacteriesLes difficultés qu’ont les chercheurs à trouver le bon germe, c’est tout d’abord le fait que nous sommes dotés d’une faune bactériologique très importante au sein de notre gros intestin. Il devient alors difficile de faire le tri, parmi ces quantités impressionnantes de catégories de germes que présente notre tube digestif, pour en trouver un en particulier que l’on puisse attribuer à la maladie de Crohn. Plusieurs sont cependant étudiées, comme E. Coli par exemple, dont on parle beaucoup en ce moment, et pas seulement concernant la maladie de Crohn.

Certains estiment aussi que le fait d’être infecté par le virus de la rougeole pourrait être également une des causes, uniquement si celui-ci survient juste après la naissance, ou juste avant.

 

Cela signifie que pour le moment, la maladie de Crohn est définie comme une maladie non contagieuse. Ainsi, vous ne risquez pas de l’attraper comme une maladie infectieuse ou comme un virus à proprement parler. Rassurez-vous donc si vous avez dans votre entourage un porteur de cette affection, vous ne risquez rien à la fréquenter.

1 commentaire

  1. John Daily

    On oublie aussi trop souvent de parler des levures et des interactions levures-bactéries dans la flore complexe intestinale. Mycobactérium, E. Coli et Candida Albican sont de bons représentants d’invités pouvant être pathogènes ou non en fonction de l’environnement et de l’alimentation de l’hôte.

     
Donnez nous votre avis