Quels sont les symptômes de la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn étant de nature digestive, celle-ci prend forme au terme de symptômes au niveau des intestins bien sûr. Mais cette affection joue sur de nombreux symptômes à propos du fonctionnement de notre tube digestif dans sa partie basse, et les personnes atteintes souffrent de maux qui sont variés.

Le tout premier que l’on puisse détecter est bien sûr une douleur. Celle-ci est localisée dans la région abdominale, et est constatée lors des crises, qui ponctuent l’évolution de la maladie. Elles peuvent être légères mais aussi intolérables, et varient en fonction des patients, aussi bien en intensité qu’en localisation. Quand certains ressentent des brûlures dans la partie basse du colon, d’autres en revanche, ressentent des douleurs de type aigu, en pointe, et un peu plus haut au niveau du tube digestif. Difficile donc d’établir un compte rendu très précis des endroits touchés en matière de souffrance, par la maladie de Crohn. Les symptômes de ce type sont généralement diffus, car le tube digestif ne procure pas les mêmes sensations à tous les patients.

La diarrhée : un symptôme trompeur

Maux au ventre, diarrhéeUn autre symptôme universel de la maladie de Crohn est la diarrhée. Celle-ci ne se présente pas aussi simplement qu’il n’y paraît, et elle n’est pas comparable à celle que l’on peut trouver chez d’autres patients qui souffrent de pathologies plus simples. Il faut tout d’abord savoir que la diarrhée n’est pas uniquement caractérisée par le fait d’émettre des selles liquides, c’est aussi une affaire de quantité de matières fécales émises chaque jour. Une fausse diarrhée peut également apparaître, qui n’est que le résultat d’une constipation, elle permet au corps d’évacuer les selles, en émettant du mucus par exemple. Elle se distingue d’une vraie diarrhée dans le cadre de Crohn, avec l’existence dans les selles de sang, de pus ou de glaires, très caractéristiques, qui témoignent alors de l’existence de lésions bien particulières au niveau des intestins, et qui peuvent d’ailleurs apparaître en dehors de l’évacuation des selles.

Considérant ces symptômes, l’anus est lui aussi atteint lors de la contraction de la maladie de Crohn. On remarque alors de nombreux signes, qui sont bien sûr douloureux pour les patients, mais aussi déclenchent quelques complications. Ainsi, on remarque des fissures, des abcès mais aussi des fistules au niveau de l’anus, et de la région rectale ou à l’extérieur, péri-anale, qui sont très représentatives également de la maladie de Crohn.

Des symptômes entraînant une altération de l’état général

Enfin, ces complications d’ordre intestinal sont également responsables de dommages collatéraux, puisqu’elles entraînent une altération de l’état général du patient. On remarque alors une grande fatigue, que l’on peut appeler asthénie, dues aux douleurs bien sûr, et au bouleversement constaté dans le corps à cause de cette affection. Certains patients ont également des signes d’anorexie, qui littéralement signifie une perte d’appétit plus ou moins importante, qui peut être physiologique mais aussi psychologique, Crohn entraînant des blocages plus ou moins importants vis-à-vis de la nourriture, concernant certains patients. D’autres remarquent aussi l’apparition d’une fièvre lors des poussées de la maladie. Enfin, on subit également fréquemment une perte de poids plus ou moins importante liée à ces manifestations intestinales, dont elle découle.

3 commentaires

  1. naima

    Pouvez vous me donner le remède efficace pour la maladie de crohn ou du traitement de grand mère ? Merci

     
  2. Jean

    Naima —> La maladie de chron n’est pas soignable , les médecins n’ont pas de traitement viable ( les grands mères encore moin )

     
  3. bakary

    la maladie de crohn est elle mortelle?

     
Donnez nous votre avis