Les complications intestinales

Les premiers symptômes évoqués dans cette partie sont les moins graves. Il s’agit uniquement de manifestations de la maladie, et nous allons aborder les risques les plus graves dus à des complications concernant les intestins dans cette partie. Les patients sont en effet confrontés à des situations qui peuvent mettre leur vie en danger dans les cas les plus graves. Heureusement, en étant parfaitement suivi dans le déroulement de la maladie et son évolution, on élimine au maximum le risque d’être touché par ces symptômes supplémentaires qui sont de nature à endommager de façon très significative l’état général du patient.

Tout d’abord, on note parfois l’apparition d’une occlusion intestinale. En général, elle survient à cause du petit intestin, le grêle, qui dans le cadre de la maladie de Crohn subit ce que l’on appelle une sténose, qui n’est autre qu’un rétrécissement de celui-ci. Elle existe à cause des lésions relatives à la maladie de Crohn, qui cicatrisent, et qui entraînent alors ce rétrécissement, puisque les tissus se rétractent lorsque cette cicatrisation survient. Ainsi, au départ, on observe après les repas des symptômes tels que des lourdeurs, des douleurs plus ou moins fortes, ainsi que des ballonnement. Puis, lorsque l’occlusion est complète, le patient souffre alors de vomissements puisque les aliments ne peuvent plus circuler normalement au sein du tube digestif. Ce symptômes doit vous prévenir qu’une hospitalisation d’urgence est nécessaire, afin d’effectuer une opération visant à stopper cette occlusion intestinale au plus vite.

On peut également voir survenir d’autres symptômes graves au sein du tube digestif. Certains patients sont en effet victimes d’abcès et de fistules des intestins. Étant donné que les lésions liées à la maladie de Crohn peuvent être très profondes, des ulcérations intestinales apparaissent avec le temps, et s’intensifient en profondeur, jusqu’à voir apparaître même de véritables perforations, avec l’arrivée d’une inflammation. Cependant, les intestins étant le siège de la circulation des matières fécales, avec tout l’aspect bactériologique que cela comporte, des abcès remplis de pus peuvent alors se former. Les signes qui vous en informent sont une fièvre, des frissons et bien sûr une douleur, on peut parfois même sentir ce corps inflammatoire lorsque l’on palpe la zone abdominale. C’est alors que la venue d’une fistule interne ou externe apparaît. On doit alors envisager tout de suite une opération qui vise à extraire les corps étrangers, et stopper le plus rapidement possible l’infection, qui peut être gravissime.

Lorsque l’on parle de maladie de Crohn, on peut également en analyser son apparition avec les chances de développer par la suite des lésions cancéreuses. Et en effet, les patients qui sont atteints de la maladie de Crohn ont plus de chances de voir apparaître ce type de maladie. On estime que c’est le cas pour ceux qui ont vu apparaître les symptômes de cette affection depuis plus de 20 ans. Cependant, il est important de savoir que ce n’est pas une complication fréquente, celle-ci reste très rare, même si elle l’est moins que pour la masse de la population en général, en proportion.

Donnez nous votre avis