Quel traitement médical pour la maladie de Crohn ?

medicamentsConcernant la maladie de Crohn, on peut tout d’abord mettre en place un traitement médical médicamenteux afin d’éradiquer ce qui gêne le patient dans sa vie quotidienne. On parle alors de traitement symptomatique, ce qui signifie que l’on ne peut pas guérir une maladie de Crohn par les médicaments, pour le moment en tout cas, et ce avant que de nouvelles recherches portent leurs fruits sur d’éventuelles solutions complémentaires. Le traitement curatif est donc relativement obscur pour le moment.

Le but est donc d’éradiquer dans ce cadre les symptômes difficiles et douloureux qui pourraient nuire à la qualité de vie du patient. Il est donc important au préalable de les identifier comme il se doit. Ce qui ressort des demandes est tout d’abord un moyen de traiter les douleurs. On peut donc tout d’abord partir sur des médicaments tels que les antispasmodiques, comme le Spasfon, le Débridat, le Duspatalin, ainsi que le Buscopan, qui prend en charge les spasmes dans leur aspect nerveux. La Viscéralgine ou l’Avafortan de leur côté, s’occupent des deux aspects.

Traitement contre la diarrhée

Concernant la diarrhée, on utilise des médicaments adaptés au type de celle-ci, sachant qu’elle existe sous plusieurs formes. Cependant, pour ralentir le transit, des traitements à base d’Imodium ou d’Arestal par exemple sont très utiles, et favorisent le mieux-être chez le patient. Lors de périodes de diarrhées particulièrement sévères, l’intervention d’un régime sans résidu sera également utile, à base de riz, de viandes grillées, de carottes, de bananes et autres aliments de ce type, en évitant à tout prix les fibres non solubles, qui peuvent irriter et faire perdurer les diarrhées.

Traitement contre la fatigue

fatigueÀ propos de la fatigue provoquée par la maladie de Crohn ainsi que les différentes carences qui peuvent être observées, il faudra alors accentuer les apports au cours du régime alimentaire. Certains conseils diététiques, prononcés à bon escient, agiront sur l’état général du patient, pour que les crises soient mieux supportées. De plus, l’arrêt du tabac est également un bon moyen d’aider le patient à se sentir mieux, et aborder sa maladie de façon plus simple, en éradiquant cet acte qui rappelons-le a été mis en évidence dans le fait que la maladie puisse apparaître et se manifester ou non.

Concernant un éventuel traitement curatif, les choses sont plus complexes. Ils ne sont pour le moment pas assez efficaces pour que l’on puisse en désigner un en particulier, même s’il peut être utile d’explorer plusieurs pistes, et d’accepter d’essayer certains médicaments.

Utilisation des corticoïdes

Les corticoïdes pourraient être les plus efficaces dans le traitement des poussées de la maladie de Crohn. Cependant, ils sont à l’origine de nombreux effets secondaires, qui les rendent assez inconfortables pour les patients. On observe alors des périodes de douleurs moins longues, mais aussi un regain d’appétit, qui sont appréciables. En revanche, une forte prise de poids peut être observée lors de leur prise, c’est ce qui les rend relativement peu appréciés par les patients. Quelques médicaments peuvent agir cependant contre les effets secondaires et peuvent permettre d’améliorer la tolérance aux corticoïdes. Ces médicaments devront absolument être arrêtés par paliers et non de façon brutale.

1 commentaire

  1. Sautet

    Bonjour.
    Il existe un traitement remarquablement efficace pour TOUS les symptomes de la maladie de Crohn, qu’il met en veilleuse, pratiqué depuis un demi-siècle en France, depuis le Docteur Rougié après guerre, par une dizaine de médecins, non reconnu par l’industrie pharmaceutique car trop simple et d’un coup dérisoire, fonctionnant sur le principe de l’abcès de fixation: « la piqure blanche ». Et si simple qu’il froisse l’orgueil des « huiles » médicales.Je vous mets au défi de trouver un médecin la pratiquant, tant il est dangereux de sortir des sentiers battus.

     
Donnez nous votre avis